Premiers symptômes de maladie

Premiers symptômes de maladie
5 (100%) 2 votes

Si vous vous occupez tous les jours de votre hamster, il est peu probable que vous échappe un changement d’attitude, par exemple que l’animal cesse de manger, de faire de l’escalade, ou qu’il ait toujours l’air fatigué. Le diagnostic est malheureusement difficile à établir avec de si petits animaux et la maladie se développe rapidement. Je vous conseille, dès que vous aurez constaté les premiers symptômes, d’emmener votre hamster chez le vétérinaire le plus vite possible.

Les premiers symptômes 1

Premiers soins en cas de refroidissement

Vous remarquerez un refroidissement au comportement apathique de l’animal. Son nez coule, ses yeux larmoient, et il ne s’intéresse pas à sa nourriture comme d’habitude. Dans ce cas, placez la cage dans un endroit chaud (21 à 23°C) et à l’abri des courants d’air. Si, malgré cela, il continue à ne pas manger, vous devriez prendre l’avis du vétérinaire.

Premiers soins en cas de diarrhée

Des matières fécales molles ou même liquides sont souvent la conséquence d’erreurs de traitement, par exemple mauvaise nourriture, cage trop humide ou trop au frais, eau souillée, ou encore alimentation exclusive au maïs. Supprimez la verdure, les fruits, et ne donnez que du grain, du foin de bonne qualité, ainsi qu’une infusion de camomille tiède ou du thé très léger (sans sucre I). Si vous n’observez pas d’amélioration au bout de 24 heures, consultez le vétérinaire.

Manifestations de dégénérescence

Tous les hamsters d’élevage sont les descendants de trois animaux seulement. Pourtant, ils ont bien surmonté les maladies héréditaires qui résultent de cet état de fait. Mais on peut parfois constater, chez un animal isolé ou dans toute une lignée, que “quelque chose ne va pas” : l’animal perd ses poils prématurément, il a des tumeurs qui semblent cancérigènes, ou des mouvements anormaux. Les hamsters devraient être “endormis” par le vétérinaire. Tout au moins ne devrait-on pas les faire se reproduire.

Chez le vétérinaire

Emmenez votre hamster chez le vétérinaire de préférence l’après-midi ou en fin de journée. Transportez-le si possible dans sa cage, en la recouvrant d’une couverture. Si elle est trop grande, choisissez un récipient adapté et garnissez-le avec un peu de litière prise dans la cage, et quelques éléments du nid. Ne mettez pas de litière fraîche, le vétérinaire a généralement besoin de pouvoir examiner les matières fécales.

Faire absorber les médicaments

Certains médicaments sont injectés par le vétérinaire, mais vous pouvez être amené à en donner d’autres vous-même. Ce n’est pas si facile. En effet, si votre hamster absorbe généralement sans difficulté tout ce que vous lui présentez, il se détourne des médicaments en faisant la moue.

Il vous faudra sûrement expérimenter plusieurs méthodes : soit vous diluez la poudre ou les gouttes dans l’eau de l’abreuvoir, soit vous les déposez sur une petite friandise (ver de farine, fromage blanc, morceau de viande) que le hamster viendra manger dans votre main. De cette manière, vous aurez l’assurance qu’il absorbe bien ce que vous lui donnez, au lieu de remplir ses abajoues et d’aller déposer le tout dans son nid, médicament compris.

Désinfection

Il peut être parfois nécessaire, en cas de diarrhée par exemple, de désinfecter le logement du hamster. Lavez la cage et tous les accessoires soigneusement à l’eau chaude, puis passez le tout au désinfectant que vous aurez acheté en pharmacie ou dans votre animalerie.