Les maladies du hamster

Les maladies du hamster
3 (60%) 2 votes

Symptômes de maladie

  • Apathie, manque d’appétit, perte de poids.
  • Modification soudaine du comportement.
  • Attitude raide et prostrée quand il est assis.
  • Salivation associée à un manque de poids.
  • Pelage terne et ébouriffé.
  • Perte de poils, zones de peau nue.
  • Inflammation des yeux et des oreilles.
  • Eternuements.
  • Diarrhée (derrière souillé).
  • Constipation (crottes peu fréquentes).
  • Tremblements, tétanie.
  • Respiration ronflante.
  • Bosses, boules.
  • Ventre gonflé et dur.
  • Blessures.

les maladies 2

Rhume

Quand la cage est exposée aux courants d’air ou à de fortes variations de température, le hamster peut s’enrhumer, ce qui se traduit par des écoulements et des éternuements. Mais prudence : « un simple » rhume peut rapidement se transformer en une pneumonie très dangereuse. Une respiration ronflante indique que l’affection évolue. Consultez le vétérinaire immédiatement.

Blessures dues aux morsures

Elles résultent la plupart du temps d’une vie en groupe mal tolérée et se situent souvent sur la croupe de l’animal. Vous pouvez nettoyer vous-même les petites blessures avec un antiseptique. Vous pouvez aussi appliquer un onguent cicatrisant, mais il arrive que l’animal l’enlève en le léchant. En revanche, les blessures sévères ou suppurantes doivent être soignées par le vétérinaire. N’oubliez pas de séparer les rivaux sans délai et de leur assurer une vie paisible de solitaires.

Affections gastro-intestinales

La diarrhée peut résulter d’une alimentation inadéquate, mais aussi du stress ou d’une infection bactérienne. Nourrissez le malade de grains et de biscotte, et renoncez aux aliments frais jusqu’à ce que les crottes redeviennent fermes. Si possible, nettoyez la région anale souillée. Assurez-vous qu’il boive et ne se déshydrate pas. Si la diarrhée persiste plus d’un jour, consultez le vétérinaire.

Les maladies

Conjonctivites

Les conjonctivites sont causées par les courants d’air, les microbes et les blessures. Souvent, le foin provoque aussi des inflammations qui peuvent s’aggraver rapidement. Si l’affection ne cesse pas, demandez au vétérinaire de vous prescrire un collyre. L’inflammation doit cesser au bout de quelques jours. Ne lavez pas les yeux à la tisane de camomille, cela fait empirer les choses.

Kératoconjonctivite

Au début, cette affection présente les mêmes symptômes que la conjonctivite, mais ils sont suivis d’un dessèchement important de l’œil. Cette maladie doit être soignée par le vétérinaire, car l’animal risque de perdre son œil.

Parasites

Votre petit compagnon se gratte fréquemment ? Recherchez de parasites. Les suceurs de sang tels que les tiques, les acariens ou les poux peuvent lui mener la vie dure. En revanche, les puces sont rares chez les hamsters, mais le danger d’infestation existe quand un chien, un chat ou un lapin vivent à la maison.

Une infestation parasitaire se traduit par des démangeaisons violentes et durables. Le pelage devient terne et ébouriffé et peut parfois tomber entièrement. Le hamster se montre particulièrement agité, il se gratte souvent et violemment, parfois jusqu’au sang. Les parasites ne sont pas insignifiants, mais un problème à prendre au sérieux et qui doit être traité par le vétérinaire au moyen d’un insecticide. Il est capitale de suivre scrupuleusement sa prescription, car ces préparations sont toxiques et ne doivent être utilisées qu’exceptionnellement.

Notez son poids : Si votre hamster perd plus de 5 à 7 g en une semaine, montrez-le sans attendre au vétérinaire. L’inverse est vrai également : si son poids augmente nettement, levez-le pied sur les graisses. L’objectif n’est pas qu’il ressemble à une peluche. Diminuez les aliments gras tels que vers de farine, noix et noisettes, graines de tournesol ou de courge.

Maladie de la queue mouillée

Cette maladie touche surtout les jeunes jusqu’au deuxième mois. Elle se caractérise par une zone caudale humide et de la diarrhée. Il peut s’ensuivre une descente de rectum. L’affection est généralement causée par le stress (séparation de la mère, nouvel environnement, etc.), qui agit sur la flore intestinale. Les bactéries ont alors beau jeu et se multiplient rapidement. Une colibacillose se développe. Si votre hamster montre des symptômes de cette maladie, consultez le vétérinaire immédiatement. Votre petit animal risque de mourir dans les 48 heures.

Abajoues pleines

Votre hamster a toujours les abajoues pleines ? Quelque chose cloche. Il se pourrait bien qu’il n’arrive plus à les vider tout seul. Seul le vétérinaire pourra l’aider. Ce problème est souvent dû à des aliments collants, principalement les sucreries. Celles-ci n’ont pas leur place dans son alimentation.

Lorsqu’il tombe sur une sucrerie, le hamster la grignote sans délai. Assurez-vous que vos enfants ne lui en donnent pas. Mais il s’agit peut-être aussi d’un problème dentaire ou d’une inflammation des abajoues. En cas d’infection buccale, le vétérinaire videra lui-même les abajoues et les aspergera avec un antibiotique.

Problèmes dentaires

Les incisives du hamster croissent tout au long de sa vie, c’est pourquoi il doit toujours avoir quelque chose à ronger afin de les user. Cette usure résulte des mouvements de mastication de toutes les dents. Ce n’est pas la dureté des aliments qui compte, mais le temps que l’animal passe à mâcher. Plus il ronge longtemps, mieux les dents s’usent.

Des dents trop longues peuvent entraîner de sérieux problèmes si le hamster n’a pas assez à ronger ou s’il ne mange pas suffisamment en raison d’une maladie. Une perte soudaine de poids peut trahir un problème de dentaire. L’animal mange moins à cause de la douleur. Dans le pire des cas, il risque de mourir de faim si vous n’intervenez pas à temps. Les dents trop longues doivent être vues par un vétérinaire, qui les raccourcira. Vérifiez aussi régulièrement la position des dents.

Important : Une malocclusion dentaire congénitale entraîne toujours des problèmes dentaires, il n’y a rien d’autre à faire que le traiter régulièrement.

Sialite

C’est une infection virale des glandes salivaires. Elle peut paralyser l’animal. Elle n’est pas directement curable, mais le vétérinaire pourra renforcer les défenses immunitaires de votre rongeur.

Coup de chaleur

Les hamsters ne suent pas et leur température peut augmenter rapidement. Exposés à des températures trop élevées ou au plein soleil, ils peuvent être victime de coups de chaleur. Il faut leur épargner les températures supérieures à 25°C.

En été, il est difficile d’éviter des températures plus élevées. Vous pouvez alors utiliser l’astuce suivante : étalez du linge humide (mais non trempé) sur la cage, ou disposez des coussins réfrigérants (hors de portée de ses dents). Les symptômes d’un coup de chaleur sont apathie, tremblements et respiration rapide. Mettez aussitôt l’animal à l’ombre et rafraichissez-le avec un mouchoir légèrement mouillé (mais pas trempé). Emmenez-le rapidement chez le vétérinaire.

Diabète

Ce sont surtout les hamsters nains, en particulier les Campbell, qui souffrent du diabète ; les autres espèces y sont moins sujettes. Les symptômes possibles : l’animal boit et urine abondamment, l’urine a souvent une odeur douceâtre ou piquante. Bien que le hamster mange davantage, il perd du poids. Il est très actif. Les séquelles éventuelles sont une cataracte ou une infection des voies urinaires ou de la vessie. Si vous suspectez un diabète, consultez le vétérinaire. Le diabète est incurable et à un impact négatif sur l’espérance de vie, mais un traitement approprié permettra à l’animal de vivre heureux le temps qu’il lui reste.

Mycoses

Les mycoses ne sont pas à prendre à la légère. Car ce sont des zoonoses, c’est-à-dire qu’elles sont transmissibles à l’homme. Cela marche aussi dans l’autre sens : si vous souffrez d’une mycose de la peau, par exemple, votre hamster risque de l’attraper. Chez le hamster, une mycose se manifeste d’abord au niveau de la tête (museau, yeux, oreilles) et des pattes. Puis le champignon se répand sur tout le corps, la peau devient écailleuse, le hamster se gratte fréquemment, les poils tombent aux endroits touchés. Dès les premiers symptômes, consultez le vétérinaire. Désinfectez-vous les mains après chaque contact avec l’animal et ses ustensiles (écuelles, biberon, etc.) pour éviter la contagion.

Chorioméningite lymphocytaire (CML)

Cette affection du système nerveux central est assez rare et ne touche que les jeunes jusqu’au troisième mois. Les vecteurs de la maladie sont généralement des souris. Les symptômes ressemblent à ceux d’un rhume, souvent associés à une conjonctivite. Plus rarement, on constate des crampes et des paralysies.

La prudence est requise, car la CML est aussi une zoonose – donc transmissible à l’homme. Si vous avez un hamster de moins de trois mois et que vous semblez avoir une sérieuse grippe avec douleur dans les os, consultez votre médecin.

La CML se soigne bien – chez l’homme comme chez l’animal – et les complications sont rares. Toutefois, les femmes enceintes doivent éviter tout contact avec un hamster présentant des symptômes grippaux. La CML peut entraîner une fausse couche.

Les maladies du hamster dues à des erreurs de traitement sont sans danger pour l’homme. Il n’en va pas de même pour les maladies Infectieuses qui peuvent être transmises au hamster par d’autres animaux. La chorioméningite lymphocytaire (C.M.L.), par exemple, est une maladie épidémique qui n’atteint que les jeunes hamsters dorés. On ne l’a encore jamais observée chez le hamster nain. L’animal perd du poids, a toujours envie de dormir, son poil s’ébouriffe et des conjonctivites concomitantes le rendent hypersensible à la lumière.

Au bout de trois semaines, l’animal a généralement surmonté la maladie. Celle-ci peut se transmettre à l’homme, ne prend le plus souvent que l’aspect bénin d’une légère grippe, ne se développant que très rarement de façon maligne.

Important : il est fortement déconseillé aux femmes enceintes de s’occuper de jeunes hamsters, car cette méningite pourrait provoquer un accouchement prématuré ou des malformations du foetus. Si le hamster vit dans le foyer depuis longtemps déjà, et s’il a plus de cinq mois, il n’y a aucun danger.

Espèces protégées contre la C.M.L. : si vous voulez vous assurer une sécurité maximum en achetant votre hamster, demandez au vendeur une espèce protégée contre la C.M.L. On n’en trouve malheureusement pas partout.

Tumeurs

Les hamsters ont souvent des tumeurs, mais celle-ci ne sont pas malignes. Elles peuvent apparaître n’importe où sur le corps de l’animal, jusque sur les abajoues. Au début, on peut sentir la tumeur comme une petite boule sous les doigts. Mais elle grossit rapidement et peut prendre des proportions importantes. Le vétérinaire décidera si une ablation est nécessaire. L’opération représente un risque considérable, car l’anesthésie générale est très éprouvante pour ces petits animaux. La décision du vétérinaire dépendra de l’état général et de l’âge du hamster.