Le jour J – L’achat de votre Hamster

Le jour J – L’achat de votre Hamster
5 (100%) 4 votes

Voici les principales questions que l’on se pose à l’animalerie avant d’acheter son hamster.

jour J 2

En couple ou solitaire ?

La plupart des espèces de hamsters sont naturellement solitaires, et c’est particulièrement vrai du hamster doré. Vivre seul ne les dérange pas. Il y a bien des exceptions chez certaines races, mais attention : la cohabitation peut mal tourner d’un jour à l’autre ! Vous devrez intervenir sans attendre et séparer les animaux.

Dès l’achat des animaux, procurez-vous une seconde cage afin de pouvoir séparer immédiatement les rivaux. N’attendez surtout pas en espérant que les choses s’arrangeront. Quand les hamsters commencent à se voler dans les poils, la guerre civile est garantie. Pour l’individu dominé, cela peut se terminer par de graves blessures, car il n’a pas la possibilité de s’enfuir dans l’espace restreint de la cage.

Dans le cas des hamsters nains, en règle générale, il est plus facile de maintenir les liens familiaux lorsque les hamsters nains se connaissent depuis qu’ils sont tous jeunes. A cet égard, ce sont les hamsters de Dzoungarie et les hamsters Campbell qui posent le moins de difficultés. Quant aux hamsters nains Roborowski, il est possible de les maintenir en petit groupe, mais uniquement avec des congénères du même sexe.

Un seul hamster est nettement plus facile à entretenir qu’un couple. Les hamsters sont des solitaires. Même dans leur environnement naturel, ils ne vivent pas en société. Les mâles et les femelles ne se rapprochent qu’au moment de l’accouplement, et se séparent ensuite très vite. Et les femelles elles-mêmes ne vivent que quelques semaines avec leurs petits. Un hamster vivant seul sous la protection des humains n’a donc pas besoin de la compagnie d’un congénère. Au contraire – on peut assister à de violents combats quand deux hamsters sont confrontés l’un à l’autre, surtout si la cage est petite.

Un couple, je ne vous en conseille l’acquisition que si vous désirez faire de la reproduction. Il est vrai que frère et sœur d’une même portée arrivent à se supporter. Mais il suffit qu’ils soient séparés quelques jours et, déjà, il leur manque la principale marque de reconnaissance : l’odeur du groupe.

Ils s’infligent alors mutuellement des morsures qui peuvent être dangereuses et, la plupart du temps, il devient quasiment impossible de les réaccoutumer l’un à l’autre. Mais même dans les cas où ils n’ont pas été séparés, il peut y avoir des difficultés. Il peut arriver que l’animal dominant, le plus actif des deux, menace l’autre et l’éloigne de la mangeoire ou du nid, et ce stress permanent est susceptible de faire dépérir l’animal le plus faible.

Mon conseil : plus la cage est spacieuse, plus son aménagement est intéressant et varié, offrant de multiples possibilités de cachettes, moins il y a de risque de bagarres.

Mâle ou femelle ?

A vrai dire, le sexe de l’animal a peu d’importance. On dit que les femelles ont plus mauvais caractères que les mâles, mais il y a aussi des mâles hargneux. Les femelles sont un peu plus grandes et leur activité est conditionnée par leur cycle hormonal. Elles sont en chaleur tous les quatre jours et leurs organes sexuels sécrètent alors un liquide à l’odeur légèrement prononcée.

Si vous souhaitez élever ensemble plusieurs hamsters, prenez-les tous du même sexe, à moins que vous ne vouliez les faire reproduire. Sinon, vous aurez rapidement des portées non-désirées. Ne faites pas castrer, ni stériliser vos hamsters. Le risque est trop grand que vos compagnons ne survivent pas à l’anesthésie.

En général, on donne les jeunes hamsters entre quatre et six semaines. A cet âge, les caractères sexuels sont déjà reconnaissables, au moins pour une personne exercée, ce qui est le cas des éleveurs et vendeurs. Pour un débutant, l’exercice n’est pas si simple. Soulevez le hamster et retournez-le doucement sur le dos. Chez la femelle, les deux orifices – anus et vulve – sont plus rapprochés que chez le mâle, et la croupe est plus arrondie ; à partir de la septième semaine, les testicules des mâles sont visibles.

Le sexe pour lequel vous vous serez décidé a peu d’importance même si on dit des mâles qu’ils s’apprivoisent plus rapidement. Au moment de l’achat, prenez le hamster qui vous attire le plus.

Comment déterminer le sexe : tout bon marchand ou éleveur vous renseignera sur le sexe des animaux. Sachez tout de même ceci : chez les mâles, la distance entre l’orifice anal et l’orifice génital est sensiblement plus grande que chez les femelles.

Par ailleurs, les mâles ont l’arrière- train en forme de pointe. Chez les mâles adultes (à partir de la 4e ou 5e semaine), on peut reconnaître nettement les testicules, situés de chaque côté de l’orifice anal.

Jour J 1

Quelle espèce acheter ?

 

Le hamster doré est le représentant le plus connu de la famille des hamsters. Il est originaire de Syrie et son nom savant est Mesocricetus auratus. A côté de cette variété de couleur fauve, vous pouvez trouver d’autres variétés, toujours de l’espèce des hamsters dorés, qui se distinguent par leur aspect et leur caractère.

Le hamster nain est moins connu. Deux variétés sont pourtant de plus en plus souvent disponibles dans les animaleries : le hamster rayé de Chine (Cricetulus griseus) et le hamster nain dzoungare (Phodopus sungorus). Ils réclament les mêmes soins que leurs congénères de plus grande taille. Mais comme ils sont minuscules et qu’ils ont une propension à se cacher sans cesse, ils se prêtent moins à être choisis comme animaux de compagnie. Les enfants, en particulier, ont de la peine à attraper ces nains virevoltants, qui leur glissent trop facilement des mains.

Un conseil pour les débutants : achetez un hamster doré de couleur fauve. C’est l’espèce la plus robuste, la plus proche du hamster sauvage. Les variétés de couleur obtenues par croisement sont plus fragiles.

Pour plus d’information à ce sujet rendez-vous sur la page des différentes races d’hamster.

Où se procurer un hamster ?

 

Dans toute bonne animalerie ou dans les rayons spécialisés des grands magasins, on en trouve presque toujours sans difficulté. Mais peut-être aussi connaissez-vous quelqu’un dans votre voisinage qui a de jeunes hamsters à donner.

A déconseiller : la vente par correspondance. Le transport par le train ou par la poste est une torture pour l’animal. De plus, vous n’êtes pas certain qu’il arrive chez vous en bonne santé.

Acheter un hamster en animalerie

En animalerie, vous trouverez certainement votre bonheur si vous n’avez pas de souhait particulier en matière de poil ou de couleur. Avant d’acheter un animal, vérifiez impérativement ses conditions d’hébergement. N’achetez que si les cages et les animaux sont propres. Des cages souillées, des restes de nourriture avariés et des animaux sales trahissent une hygiène défaillante. Le résultat fréquent est que la santé des animaux s’en ressent. Prenez le temps et observez-les longuement avant de vous décider. L’idéal est de vous rendre au magasin le soir pour voir les hamsters en action.

Jour J 4

Important : Vous devez savoir si c’est un mâle ou une femelle que vous achetez. Informez-vous sur le sexe de votre futur compagnon. Le vendeur doit être capable de reconnaître les sexes. S’il prétend que c’est impossible à l’âge des animaux, changez de magasin. A l’âge où les petits sont séparés de leur mère, ils sont assez grands pour qu’une personne exercée reconnaisse les caractères sexuels.

Acheter un hamster chez les éleveurs

Si vous recherchez une race ou une variante particulière, vous avez de bonnes chances de la trouver chez un élever. Avantage supplémentaire, vous pourrez constater par vous-même la qualité des conditions d’élevage. Mais ici aussi, observez attentivement comment les animaux sont hébergés. Malheureusement, il existe aussi parmi les éleveurs des moutons noirs peu motivés par la passion des animaux.

Jour J 5

Si vous ne trouvez rien à redire, plus rien ne s’oppose à l’acquisition. L’éleveur sera en mesure de vous renseigner sur l’âge et le sexe de ses animaux. Si vous vous lancez dans l’élevage d’un couple, vous pourrez en outre choisir un frère et une sœur de la même portée. Les éleveurs publient des annonces dans les journaux et sur internet.

Acheter un hamster en refuge animalier

Il n’est pas indispensable d’acheter des animaux jeunes. Les hamsters plus âgés se réjouissent aussi de trouver un foyer plein d’amour. Bien sûr, l’animal ne doit pas non plus être trop vieux. Son espérance de vie n’est pas très élevée et vous devez pouvoir profiter de lui. Mais on trouve aussi beaucoup de jeunes dans les refuges, qui accueillent souvent des petits non désirés. Le personnel pourra vous informer sur leur âge, leur sexe et sur d’éventuelles maladies.

Acheter un hamster chez les particuliers

Les vendeurs particuliers ne manquent pas et vous en trouverez près de chez vous grâce à internet ou aux journaux. Les animaux proposés sont généralement de petits non désirés, mais on trouve aussi des adultes. Dans ce dernier cas, il y a des chances que vous puissiez acheter aussi le matériel auprès de la même personne. Dans ce type de transaction, on peut faire de bonnes affaires, cela ne coûte rien de demander. Certains forums internet peuvent vous aider à trouver un foyer pour vos hamsters.

 

Cinq conseils d’achat

  1. Un marchand d’animaux compétent vous donnera des conseils. Mais si vous êtes très indécis, faites-vous accompagner d’un ami qui s’y connaît en la matière.
  2. Choisissez de préférence l’après- midi pour faire cet achat, c’est le moment où les hamsters s’animent et où vous pourrez mieux les observer.
  3. Préférez un jeune hamster de trois à quatre semaines.
  4. Faites bien attention à des signes éventuels de maladie.
  5. Si possible, emportez avec le hamster un peu de litière de la cage d’origine pour en « décorer » son nouveau logis. Dans ce lieu inconnu, il sentira au moins une odeur familière, ce qui diminuera le stress de l’acclimatation.

Jour J 3

Bien choisir votre hamster

Un hamster en bonne santé a un pelage lisse et brillant, un corps de forme presque parfaitement cylindrique, un orifice anal propre, des yeux brillants, sans écoulement, et le nez sec. Un hamster malade a un pelage ébouriffé et mat, des flancs creux, un orifice anal souillé, des yeux enflammés et le nez qui coule. Si, en outre, il vacille sur ses pattes, tremble, éternue ou râle, ne l’achetez pas. Bilan de santé préalable

C’est décidé, vous êtes prêt à vous occuper d’’un hamster et vous en avez déjà repéré un. Bien. Cependant, malgré votre enthousiasme, c’est le moment de garder la tête froide et de ne pas vous précipiter tout de suite à la maison avec l’animal. Commencez par l’observer attentivement pour éviter d’acheter un animal malade.

  • Le hamster n’est pas apathique, il est curieux et actif.
  • Ses yeux sont brillants, clairs et ne coulent pas.
  • Le pelage est épais et propre, sans zones nues ni croûtes.
  • Le nez est sec, sans rougeur ni écoulement (éternuements)
  • Les incisives et les griffes ne sont pas trop longues ; attention aux malocclusions dentaires.
  • Il n’a pas mauvaise haleine.
  • Il peut remplir et vider ses abajoues sans difficulté.
  • Il ne boite pas, les soles plantaires sont propre et ne présentent pas de blessures.
  • La région anale est propre ; des souillures peuvent trahir un trouble intestinal.
  • Le ventre est mou. Un ventre dur et gonflé peut résulter d’une alimentation déficiente ou d’une affection gastro-intestinale.
  • Il n’est ni trop gros ni trop maigre (les os ne saillent pas).
  • Le dos est droit.
  • La respiration est calme et régulière, sans ronflement ou autre anomalie.