le hamster Russe – race – variante et pelage

le hamster Russe – race – variante et pelage
5 (100%) 2 votes

Variétés du Nain Russe

Nain Russe 1Les variétés de robe admises chez le Nain russe an cours de ces dernières années ont augmenté en fonction de la popularité croissante de ce spécimen, en particulier en ce qui concerne le Nain de Campbell. Cet animal au pelage gris-brun, qui recouvre un sous-poil bleu ardoise, s’orne d’une rayure noire bien visible le long de la colonne vertébrale. Les flancs présentent deux arches tracées par trois « coulées » gris-brun sur le blanc du ventre.

 

Nain de Campbell Satin

L’élaboration du satin fut enregistrée en 1985. Comme chez le hamster doré, le gène « satin » induit un pelage plus brillant qui, chez ce spécimen, prend parfois un aspect graisseux peu esthétique. Le hamster de Campbell satin existe dans toutes les couleurs.

Nain russe 4

Nain de Campbell opale

Chez cette variété, représentant une version diluée de la couleur habituelle du Nain de Campbell, les marques noires sont devenues gris-bleu.

Nain de Campbell argent

Cette couleur est la plus spectaculaire. L’animal présente sur le haut du corps une fourrure rousse, ornée d’une rayure gris-brun le long de la colonne vertébrale, et un ventre ivoire, le tout recouvrant un sous-poil gris-bleu.

Bien qu’il existe des spécimens aux yeux noirs, dénommés  » sable  » aux États-Unis, où ils sont élaborés, les Nains de Campbell argent ont en général les yeux roses. L’introduction du gène foncé dans la lignée de l’argent a conduit à la création de la variété cuivre, qui se distingue par son pelage orangé et son ventre bleuté.

Nain russe 2Albinos et marbré

Les yeux roses sont une caractéristique du Nain de Campbell albinos, aisément reconnaissable par son pelage d’un blanc pur. Également dénuées de pigmentation, les oreilles restent couleur chair. Les pelages marbrés, qui existent dans toutes les couleurs, se distinguent par le fait que les zones blanches prédominent, particularité obtenue grâce à des croisements avec des albinos. Les spécimens de ce type ont des marques variant selon les individus. Il n’est pas recommandé d’effectuer des croisements internes à cette variété, victime d’une faiblesse oculaire génétique.

 

Couleurs nouvelles du nain russe

Le Nain russe platine présente une tiqueture blanche abondante à la partie supérieure son pelage alors que le ventre reste blanc : l’effet produit est celui du précieux métal du même nom. La couleur de ces animaux a souvent tendance à pâlir avec l’âge, le trait est particulièrement prononcé chez les individus, « platine dilué », que l’on peut confondre avec blancs aux yeux noirs. D’autre part, il existe une variété noire, beaucoup| plus sombre que la normale, et présentant une bande dorsale d’un noir particulièrement dense.  D’origine européenne, elle fut importée des Pays Bas en Grande-Bretagne, en 1998. Les spécimens originaux étaient plus gris que ceux d’aujourd’hui qui s’ornent toutefois encore de petites taches blanches sur le menton et les pattes. Grâce à ces nouvelles variétés, il est possible d’en élaborer d’autres, telles que le Bleu, né du croisement du noir et de l’opale, ou le Tourterelle, produit par le noir et l’argent. D’autres variété à poil long ou au pelage écaille-de-tortue sont envisageables.

Nain russe 3

Nain russe Winter White

Le Nain russe peut présenter des changements de couleur spectaculaires. Durant les mois les plus chauds de l’année, il ressemble au hamster de Campbell, en légèrement plus pâle. Sur son ventre blanchâtre, le bleu du sous-poil apparaît parfois. Dès que l’hiver survient, toutefois, l’animal subit une mue et devient entièrement blanc, exception faite de la bande dorsale qui reste visible. Dans la nature, cela lui permet de se camoufler sur la neige — bien que certains individus aient un pelage marbré plutôt que blanc pur.

 

Comme chez le hamster de Campbell, le pelage du Nain russe, épais, a une texture laineuse. La première variété colorée, élaborée en 1988 au Royaume-Uni, fut désignée sous le nom de « Saphir ». Ornés d’une fourrure bleu-gris, sur laquelle la bande dorsale est devenue bleue elle aussi, ces spécimens ont un ventre ivoire — la variété au ventre blanc pur est désignée sous le terme « impérial ».

En 1989, la variété « perle », très appréciée, vit le jour. Ces hamsters blancs, qui conservent leur bande dorsale, présentent une tiqueture noire qui doit être régulière pour donner la coloration voulue.

De façon surprenante, le gène responsable de la variété « perle » s’est révélé dominant — il a donc été possible d’accroître rapidement le nombre d’individus de cette variété.