Les occupations préférées du hamster

Notez cette page

La plupart des comportements de l’animal sont fortement guidés par des besoins biologiques et héréditaires.

Les occupations préférées des hamster 4

Faire des réserves

Le hamster est connu pour accumuler de la nourriture dans ses abajoues. En liberté, le hamster ne peut constituer de telles réserves que l’été, en vue de l’hiver : il stocke ainsi plus de 30 kg de graines et de récoltes en prévision des périodes de pénurie. Il est vrai que dans la nature, l’animal entre en hibernation, mais la faim le pousse de temps à autre à manger un petit en-cas.

Creuser

En lui offrant une caisse pour gratter, vous pouvez satisfaire l’un des besoins fondamentaux du hamster. Vous n’observerez ce comportement que s’il se sent en sécurité et détendu. Il gratte alors bruyamment, renifle et dissimule son museau dans la litière. Cette activité est également importante pour l’entretien de ses griffes et de son pelage.

Ronger

Le hamster possède un penchant naturel marqué pour le grignotage. Ses incisives qui repoussent sans cesse doivent s’user. Les deux premiers mois de son existence, il se livre à de nombreux rongements et expérimentations : plus tard, cette intense activité finit par s’arrêter.

Les occupations préférées des hamster 2

Se nettoyer

Le hamster est très préoccupé par la propreté. C’est surtout après son réveil, lorsqu’il quitte son nid, qu’il se livre à une toilette approfondie. Avec ses petites pattes qu’il lèche et humidifie sans cesse, le hamster se nettoie de la tête aux pattes arrière. S’il commence brusquement ce rituel de la toilette alors qu’il se trouve dans l’embarras, on qualifie ce comportement « d’activité de substitution » en situation de conflit.

Les occupations préférées des hamster 6

Se déplacer

Ce petit animal de compagnie se distingue par son besoin prononcé de mouvement. Dans la nature, le hamster parcourt au moins six kilomètres chaque nuit. S’il ne possède qu’une roue, il la fait tourner aisément quelques milliers de fois avant de se fortifier. Quelques-uns d’entre eux en deviennent alors réellement dépendants. Toutefois, si ce fanatique peut faire suffisamment d’exercice hors de sa cage, il délaissera sa roue sur-le-champ. Il est également capable de nager, mais pour cet habitant des steppes, un bain est une abomination qu’il convient d’éviter le plus possible.

Grimper

Peut-être serez-vous frappé de constater un jour que le hamster regarde constamment vers le haut. Qu’il s’agisse d’une branche, d’un lit ou de la jambe de son gardien, le hamster doit absolument grimper. Guidé par son besoin inné de protection, ce petit individu veut toujours avoir une bonne vue d’ensemble. Il ne cherche rien d’autre qu’à se mettre en sécurité vis-à-vis d’un intrus. Cependant, la descente constitue un véritable problème : les hamsters semblent ne jamais se souvenir qu’une fois parvenu au sommet, ils finissent tôt ou tard par tomber sur le museau. Le sens de l’altitude leur fait défaut : ils sautent, puis se laissent tomber lourdement, s’exposant ainsi fortement aux accidents.

Dormir

Passer toute la journée endormi dans son terrier, voilà une activité de choix. C’est du moins le point de vue du hamster. Il ne s’active que durant la première partie de la nuit, puis se retire pour ronger des noix avant de retourner somnoler dans son refuge. Un manque de sommeil réduit sa longévité. Seuls les animaux en liberté dans la nature entrent en hibernation, lorsque la température tombe en dessous de 10°C.

Renifler et marquer son territoire

Le hamster perçoit son environnement grâce à un sens olfactif très développé. Les moustaches frémissantes, il renifle bruyamment et fortement chaque objet inconnu et inspecte les limites de son territoire. Au moyen des glandes situées sur ses flancs, il libère des sécrétions, marquant ainsi son domaine de ce mélange odorant. Renifler et marquer son territoire lui permettent avant tout d’échanger des informations avec ses congénères. Si un autre hamster laisse sa trace odorante sur sa chasse gardée, notre ami l’interprète immanquablement comme une provocation et élimine l’effluve étrangère en la remplaçant par la sienne. Ce signal olfactif est, en quelque sorte, son bouclier de protection contre les assaillants. En revanche, l’odeur d’une femelle en chaleur a une visée différente : elle signale au mâle que la femelle en question est prête à s’accoupler.

Les occupations préférées des hamster 1

Curiosité et comportement joueur

La réaction du hamster diffère selon qu’il est confronté à un nouvel objet ou à un ustensile déjà connu. Il va tout d’abord prudemment à sa découverte, s’en approchant doucement, le reniflant et le touchant. C’est ainsi qu’il déniche de nouvelles sources de nourriture et remarque des cachettes ou encore un lieu propice à la confection d’un nid. Hormis sa curiosité, chez le jeune hamster l’attitude joueuse est bien plus prononcée que chez ses congénères adultes. Les petits se chamaillent et s’exercent à l’attaque, la défense et la fuite, s’armant ainsi pour la vie adulte.

Les occupations préférées des hamster 5

L’apprentissage

La curiosité du hamster constitue le fondement de son apprentissage. Elle lui permet de s’adapter aux conditions de vie spécifiques auxquelles il est soumis chez vous. J’ai « sauvé » l’un de mes hamsters qui avait disparu depuis sept heures environ. Ce petit farfadet qui jusqu’alors avait peur des mains, s’est laissé prendre sans hésitation et remettre dans sa cage. Depuis, il ne sort plus qu’avec les abajoues remplies à craquer, trimballe souvent la nourriture des heures durant et ne repose ses richesses dans la mangeoire qu’à son retour.